Article La dépêche 03/06/17 Bernard Carayon (LR) punche ses adversaires

6 juin 2017 Laissez vos commentaires

Un coup contre Emmanuel Macron auquel il reproche de ne pas mettre fin au «feuilleton Richard Ferrand au moment de débattre de la loi sur la moralisation de la vie publique», un coup pour Linda Gourjade (PS) : «qui finalement n’est classée que 439e sur 577 députés concernant son activité» et un coup pour Jean Terlier (LREM) «car face aux dossiers lourds comme l’autoroute il nous faut un député ni débutant, ni hésitant».

Bernard Carayon, le patron des Républicains dans le Tarn a trouvé la bonne allonge sur la 3e circonscription où il est candidat pour puncher ses adversaires. Marchés, fêtes locales, micro-réunions et visites d’entreprises s’enchaînent. Et dans ce domaine : «Je veux parler de Regain, ce fabricant français de pulls qui vient de perdre le marché public de l’ONF au profit d’un fabricant roumain bien qu’il ait la meilleure note de l’appel d’offres sur le plan technique.»

En spécialiste de l’intelligence économique, le candidat prône «l’introduction de critères carbone dans les appels d’offres, l’harmonisation des charges sociales et, comme aux USA, un Small Business Act qui réserve une part des marchés aux PME nationales.»

Classés dans :

A lire aussi
Toutes les vidéos